Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 22:18

  Dans plusieurs cimetières mérovingiens de l'Est de la France, on a mis au jour des squelettes dont le crâne avait été déformé artificiellement et offrait un profil caractéristique en «pain de sucre» plus ou moins marqué.

crane-hun  Obtenues en comprimant le crâne à l'aide de bandelette depuis la petite enfance, de telles déformations paraissent avoir surtout concerné des femmes et dater du tout début de la période mérovingienne. Du fait de sa localisation significative, on a mis à juste titre en relation cette coutume avec l'implantation des Burgondes en Sapaudia (Jura suisse et français). On sait en effet que la déformation crânienne était largement pratiqué à l'époque des Grandes Invasions par les populations asiatiques de la steppe ainsi que par alliés germaniques. Il est donc vraisemblable que des Burgondes, qui étaient au contacte des Huns à l'époque de leur premier royaume de Worms aient pu leur emprunter alors cette coutume. Cette hypothèse est corroborée par un taux inhabituellement élevé des prolongements radiculaires de l'émail dentaire (comme à Monnet-la-ville dans le Jura) dans plusieurs cimetières de Burgondie, indice de métissages avec des populations asiatiques.

 

guerrier%20Huns

Source : Dictionnaire des Francs - Pierre Riché

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 17:24

  Chararich, Chararic ou Cararic était un roi salien, probablement chef d'un peuple vivant sur la rive droite du Rhin inférieur, entre le royaume des Francs et les territoires occupés par les Frisons et les Saxons.

  Cousin de Clovis 1er, celui-ci sollicita son aide en 486, lorsqu'il livra bataille à Syagrius, dont les troupes étaient supérieures en nombre aux siennes.

  Pendant la bataille, Chararich resta prudemment en retrait, attendant de voir en faveur de qui tournait l'affrontement et peut être ainsi choisir son camp.

  La lutte semblant tourner en faveur des armées mérovingiennes, Chararich lança enfin ses troupes à l'assaut des soldats de Syagrius.

  Clovis qui avait remporté la bataille, n'était pas dupe, en représaille en 491, il s'empara de son cousin et de l'héritier de celui-ci, et leur fit raser la tête.

  livrhist 005

  Les princes saliens tenaient leur droit à régner d'une chevelure opulente. Cette chevelure les distinguait de leurs guerriers à la nuque rasée et était le signe apparent de leur puissance et de leur origine divine, selon leur croyance païenne. Tondre un roi, c'était donc annihiler ses pouvoir divins, et ainsi lui enlever son droit à régner. C'était aussi le mettre au ban de la société franque, et le priver de toutes reconnaissances et dignités.

  Selon la même croyance, lorsque la chevelure repoussait, le roi déchu recouvrait ses droits.

 

  Chararich et son fils, déchus, furent respectivement ordonnés prêtre et diacre. Les deux hommes humiliés décidèrent quelques temps plus tard de se révolter en laissant repousser leur chevelure, contestant ainsi l'autorité de Clovis; puis laissèrent entendre qu'ils se vengeraient une fois leurs cheveux repoussés.

  Ces menaces arrivèrent aux oreilles de Clovis qui prit les devants en ordonnant qu'on leur coupa la tête; puis s'empara de leur royaume.

 

 

« Après cela il marcha contre Chararich. Quand il s'était battu avec Syagrius, ce Chararich, appelé au secours de Clovis, s'était tenu à distance sans aider aucun des partis, mais en préférant attendre l'issue de l'action pour se lier d'amitié avec celui à qui la victoire reviendrait. C'est pour cette cause que Clovis indigné marcha contre lui. L'ayant circonvenu par des ruses, il s'empara de lui ainsi que de son fils et après les avoir ligotés il les tondit et fit ordonner Chararich prêtre, puis son fils diacre. Or comme Chararich se plaignait et se lamentait de l'humiliation qu'il subissait, on rapporte que son fils aurait dit : "Ces feuillages ont été coupés sur du bois vert et ils ne sèchent pas complètement ; mais ils repousseront rapidement pour pouvoir grandir. Plaise à Dieu que celui qui a fait cela périsse rapidement". Ces paroles par lesquelles ils menaçaient de laisser croître leur chevelure et de l'assassiner lui-même parvinrent aux oreilles de Clovis. Mais il ordonna de les punir tous deux de mort. Quand ils furent morts, il s'empara de leur royaume ainsi que de leurs trésors et de leurs peuples.  »

 

  Grégoire de Tours, Histoire des Francs - 592

Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 02:09

 

CCostumes-bijoux-barbares

 

  Le mot "barbare" a été inventé par les Grecs pour désigner les peuples étrangers qui ne savaient que balbutier ou bégayer. Il est passé dans la langue latine pour désigner ceux qui étaient incompris des Romains et dont la civilisation était primitive. Pour le Romain, le barbare n'a ni culture, ni justice, ni morale. Tous les peuples que Rome n'a pu soumettre les Afribarbari ou Berbères en Afrique du Nord, les Celtes en Bretagne, les Germains au-delà du Danube et du Rhin sont des barbares. Pour se protéger d'eux, les Romains ont construit des fortifications dont le limesle long du Rhin et du Danube.

  Bien que séparés des Barbares, les Romains sont progressivement amenés à les côtoyer, de façon plus ou moins pacifique. Cette proximité modifie lentement la considération des Romains envers les peuples barbares. La vision traditionnelle d'un monde divisé en deux, les Romains d'un côté, les Barbares de l'autre s'en trouve modifiée. On peut alors distinguer les catégories suivantes :

• Les populations barbares dans le Barbaricum, les gentes autour de l'Empire romain.

• Les Barbares entrés individuellement dans l'armée romaine et séjournant d'une façon temporaire dans l'Empire.

• Les Barbares entrés individuellement et définitivement dans l'organisation  administrative militaire romaine, habitant donc d'une façon durable dans l'Empire, leurs enfants nés dans l'Empire étant attachés au service de l'Empire.

• Les Barbares entrés en groupe dans l'Empire sous la direction d'un chef : ce sont les foederati liés à leur chef qui a conclu un traité, un foedus, avec l'empereur.

• Les prisonniers de guerre barbares, installés par les Romains dans les provinces de l'Empire, souvent comme laeti (colons-agriculteurs), surtout en Gaule, qui étaient astreint à un service miltaire.

  Au Vè siècle, lors de la "migration des peuples", certains Barbares sont alors mieux considérés (ceux qui se battent aux côtés des légions romaines contre les envahisseurs), et à Rome, on fait la distinction entre "Barbares et barbares !" .

  Vers 450, Salvien de Marseille oppose Romains à Barbares en dénonçant les vices des uns et en exaltant les qualités naturelles des autres. Ainsi se forme le concept du "bon Barbare" que l'Église va pouvoir évangéliser. Chez Grégoire de Tours, ce mot n'a plus de sens péjoratif.

Partager cet article
Repost0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 20:22

  anneau-sigilaire

                                                                             Anneau sigillaire mérovingien

 

  Comme les sénateurs romains, les aristocrates mérovingiens portent au doigt un anneau pour sceller leur correspondance ou les actes qu'ils font établir. Dans une lettre à son frère Apollinaire, Avit de Vienne décrit avec précision cet anneau. Les rois et reines en possèdent tels le fameux anneau de Childéric Ier ou celui de la reine Arnégonde trouvé dans sa tombe à Saint Denis. En général le nom des propriétaires de l'anneau avait la forme d'un monogramme.

anneau-arégonde

                                  Anneau sigillaire de la reine Arnégonde (ou Arégonde), épouse de Clotaire 1er

 

En cliquant sur la pub, vous me ferez gagner quelques centimes qui me permettront d'acheter des livres ou des magazines afin de me documenter en vue de nouveaux articles
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin