Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 08:09

   Dans la sociéte gauloise de la fin de l'indépendance, la guerre était un phénomène quasi permanent. De ce fait, les hommes s'étaient organisés militairement en conséquence. Les Gaulois de ce temps, connaissaient les grand principes de la guerre et les paramètres de la manœuvre. Ils combattaient en établissant des stratégies embryonnaires et en appliquant des tactiques élaborées.

   Une certaine habitude de la violence, qui n’était pas réservée d’ailleurs à la seule civilisation celte, s’explique entre autres par les conceptions religieuses exaltant le héros et le sacrifice suprême ; mais aussi sur les fondements matériels de la société qui repose sur une véritable « économie de la guerre », le tout sur fond de conflits avec l’étranger.

L’art de la guerre dans la période du IIe et Ier siècles avant J.C., a connu de profondes mutations par rapport à la période antérieure : mise en place progressive d’un processus de décision codifiée, structuration des forces, accroissement des effectifs, développement d’un art du commandement avec des préoccupations stratégiques embryonnaires et leur traduction tactiques sur le terrain modifiant la manière traditionnelle de combattre. La diversification de l’armement précède ou accompagne le développement des armes « tactiques » et, en particulier, celui des troupes montées, véritable fer de lance des armées. Dans l’infanterie, on assiste à la substitution partielle de formations plus légères et mobiles à l’antique phalange grecque. C’est aussi l’époque du développement des fortifications et des premiers balbutiements dans l’art de la poliorcétique (science du siège des places fortes). Certains nobles celtes (les equites) tentent alors de détourner cette force naissante à leur seul profit, faisant de la guerre un métier à part, une activité de professionnels et non plus un spectacle d’amateur en quêtes d’émotions fortes.


     Sur le champ de bataille.


  À partir du IVe siècle av. J.C., les armées étaient disposées d’après le modèle méditerranéen. L’infanterie occupe le centre de la ligne de front et place des réserves en profondeurs. Les ailes sont occupées par la cavalerie.

  Le rôle de l’infanterie consiste à barrer le passage à l’adversaire. Pour cela elle combineEvariste-Vital Luminais - Combat de Romains et de Gaulois de l’infanterie légère et de l’infanterie combattant au corps à corps. L’infanterie légère est disposée en première ligne, pour engager en premier lieu le combat avec ses armes de jet couvrant ainsi le front ennemi de projectiles et l’empêchant d’avancer. Elle se retire lorsqu’elle a épuisé ses munitions, ou lorsqu’elle se retrouve pressée par un adversaire qu’elle n’a pu faire reculer. L’infanterie au corps à corps prend alors le relais pour continuer le combat.

  La cavalerie, de part sa rapidité, a un rôle d’appui et peut tenter de déborder les ailes ennemies pour l’encercler ou protéger les ailes de son propre camp afin d’éviter toute manœuvre de la part de son adversaire.

  Ces manœuvres d’encerclements sont toujours tentées par les belligérants, car lorsqu’elles réussissent, elles peuvent entraîner des victoires relativement rapides et peu couteuses en hommes pour le vainqueur.

 

Sources : A. Deyber, Les Gaulois en guerre : stratégies, tactiques et techniques. Essai d'histoire militaire (IIe - Ier siècles av. J.C.) éd. Errance _ Histoire Antique & Médiévale N° 52

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutece - dans Les Gaulois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin