Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 17:39

Une tradition bien établie veut que ce sarcophage fut acquis et apporté d'Italie par le général Jovin pour lui servir de sépulture. Flavius Jovin, général romain d'origine gauloise, né à Reims, fut nommé Maitre de la Cavalerie romaine en Gaule par l'empereur Julien (331-363). En 363, quand Jovien veut le remplacer par un de ses hommes, il est proclamé par ses légions en Gaule, mais il refuse la pourpre et calme la révolte de ses troupes. Jovien, reconnaissant, lui restitue sa charge. Il conserva  donc son commandement sous Jovien (363-364) et Valentinien 1er (364-375). En 366, il battit à plusieurs reprises les Alamans et devint consul l'année suivante ; converti au christianisme il fit construire à Reims l'église des Saints Agricole et Vital où il fut inhumé à sa mort en 370.0119.jpg 

 DESCRIPTION

 

Taillé en marbre de Carrare, à Rome, vers 260 ap. J.C. le sarcophage a l'aspect d'une cuve monumentale quadrangulaire ; destiné à l'applique, seules trois de ses faces sont sculptées : la face principale, frontale, possède un très haut relief parfois proche de la ronde-bosse alors que les petites faces latérales sont traitées en très faible relief. La face principale est encadrée par deux pilastres décorés de rinceaux surmontés de la personnification d'un Fleuve; le pilastre de droite a disparu.

Le thème en est une chasse au lion présentée en deux épisodes ; le Maître de la Chasse, identifié au défunt, occupe le centre des deux scènes. À gauche, la préparation pour la chasse : le Maître en habit militaire, cuirassé portant la main à son glaive, debout, est entouré de valets qui l'aident à s'équiper; l'un coiffé d'une sorte de bonnet phrygien tient son cheval par la bride alors qu'un second, en arrière plan, semble lui tendre une pièce de vêtement. Au premier plan; un jeune enfant presque nu porte son casque.

À droite, se déroulant sur les deux tiers de la surface, se situe la scène de chasse elle-même: le Maître, ayant recouvert sa cuirasse d'une tunique à manches longues, monté sur un cheval cabré, transperce d'un coup de lance un lion qui assaille un valet tombé à terre; en arrière plan, un valet également à cheval prête main forte au Maître alors que deux autres valets à pied s'écartent du fauve. Entre les jambes des personnages, apparaissent, pêle-mêle, des trophées de chasses (cerfs, sangliers, etc ... ) et des chiens de meute.

Les deux scènes sont à la fois séparées et liées par la présence d'un personnage féminin casqué et armé qui est la personnification de la Bravoure. Cette figure qui marque ainsi le passage entre la scène du départ et celle de la chasse, permet, d'autre part, de conserver une unité narrative et plastique à la frise car elle procède des deux scènes à la fois.0118


INTERPRÉTATION DE LA SCÈNE SCULPTÉE

 

La chasse au lion est une allégorie mythologique très prisée dans l'art funéraire romain : l'affrontement de l'homme et du lion doit être compris comme l'épreuve du défunt face à la Mort; le triomphe sur cette dernière est conforté par la présence, aux côtés du héros, de Virtus, déesse guerrière que l'on peut considérer comme l’incarnation de la Force morale, de la Bravoure ou de la Vaillance du défunt. Ce thème fut repris par la suite, dans l'iconographie chrétienne où le lion devint l'instrument de l'épreuve du Jugement Dernier.

 

Source : Musée Saint Rémi de Reims _ Biographie universelle ou dictionnaire historique, vol. 3 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin