Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 23:17

  Le bouclier gaulois était entièrement réalisé en matériau organique à l'exception de la protection métallique couvrant la partie centrale, l'umbo, les rivets de fixation, la gouttière métallique qui protège les bords, l'orle, et une plaque métallique qui recouvre la poignée en bois, le manipule.Guerrier-gaul

Seules les pièces métalliques ont été retrouvées lors de fouilles archéologiques effectuées dans des tombes de guerriers. En Picardie, des centaines de ces éléments ont été découverts dans un sanctuaire où les boucliers étaient exposés pour décorer les murs, puis furent jetés ensuite dans les fossés.

  Dans la Guerre des Gaules, César décrit des boucliers vraisemblablement réalisés en clayonnage (tressage de branches). Même si, dans ce cas, de tels boucliers ont été fabriqués en l'espace d'une nuit pour remplacer les armes confisquées plus tôt, il parait probable que les réalisations en vannerie équipaient certain soldats.

  La forme des boucliers est connue grâce à des représentations grecques et romaines, et des fragments de bois découverts au lac de Tène, en Suisse ont permis aux experts d'en reconstituer la fabrication.

  Le bouclier gaulois était toujours plat et de forme ovoïde. Il mesurait 1,10 m de long et 0,50 à 0,60 m de large.

Caval-celt

  Toutefois, les cavaliers et fantassins pouvaient être à l'occasion, équipés de boucliers ronds.

  Le bouclier classique était fabriqué par collage d'un entrelacs de fines lamelles de bois fibreux, frêne, peuplier ou aulne, probablement avec de la colle d'os, de peau ou de poisson. Cette technique offrait légèreté, souplesse et résistance aux chocs. L'épaisseur de la planche révélée par la dimension de pièces métalliques telles que l'orle ou les rivets, était de 10 à 17 mm dans la partie centrale, et de 5 à 10 mm sur les bords. Les évolutions dans les techniques de fabrication permirent petit à petit d'alléger le bouclier afin de répondre aux besoins de combattants de plus en plus mobiles.

  La planche était recouverte de couches de tissus ou de cuir pour en renforcer l'élasticité et ainsi limiter le risque d'éclatement à l'impact.

  La forme de la planche, de l'umbo, le revêtement, et les couleurs du bouclier étaient probablement des signes communs aux membres d'une même tribu.

 

En cliquant sur la pub, vous me ferez gagner quelques centimes qui me permettront d'acheter des livres ou des magazines afin de me documenter en vue de nouveaux articles

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutece - dans Les Gaulois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin