Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 15:32

  Il y a 2600 ans, sur la côte languedocienne, naissait la cité de Lattara, aujourd'hui Lattes, située à 7 km de Montpellier. Site gaulois ou comptoir étrusque ?

  Lattara fut en tout cas, dès ses origines, marquée par la rencontre entre les autochtones et les autres populations de Méditerranée occidentale. Des marins venant de la côte italienne, de la ville grecque de Marseille, ou de rivages espagnols accostaient régulièrement dans ce port de commerce et s'y sont peut-être installés de manière définitive.

Survol de la restitution de la ville de Lattara. © MCC/MRT.

 

   Reportage sur les fouilles et les travaux du laboratoire archéologique de Lattara sous la direction de monsieur Thierry Janin :

 

 Ce site gaulois fait l'objet de recherches archéologiques depuis plus de 30 ans. Voici une restitution 3D du site gaulois de Lattes extrait du site www.lattara.culture.fr (site très riche et très complet, à visiter) dans la collection des Grands sites archéologiques (www.grands-sites-archeologiques.culture.fr) éditée par le Ministère de la culture et de la communication.

 

  À la fin du VIe s. avant notre ère, les indigènes, peut-être stimulés par des navigateurs et commerçants étrusques, s’installent durablement sur une éminence dominant la lagune et les vallées du Lez : c’est la naissance de la ville de Lattara. Il est probable que cette fondation rassemble plusieurs habitats plus dispersés, auparavant implantés dans les environs immédiats. Mais malgré ce regroupement d’une partie de la population, certains habitats vont perdurer autour de la cité. Au cœur des échanges et des transferts, Lattara va dès lors jouer un rôle moteur dans la distribution des importations et la diffusion des idées, des techniques et la circulation des hommes.

 

 

Presqu’un siècle avant la fondation de Lattara, vers 625 avant notre ère, les premiers échanges entre le monde méditerranéen et les Gaulois du Languedoc sont engagés. De simples échanges, on assiste dès le début du VIe s. à la mise en place de véritables réseaux commerciaux qui vont concerner l’ensemble des habitats indigènes du Midi. Logiquement, ce sont les établissements situés à proximité du littoral qui bénéficieront le plus des produits importés : les amphores à vin surtout et la vaisselle de table. Au gré des alliances politiques et commerciales qui vont rythmer l’histoire des sociétés méditerranéennes, les réseaux d’échanges et donc les produits transportés et diffusés dans les habitats indigènes vont changer, traduisant l’évolution des circuits commerciaux.

 

Les nombreuses maisons fouillées à Lattes diffèrent de celles qu’on connaît pour les périodes précédentes : aux cabanes recensées en Languedoc pour la fin de l’Âge du Bronze (900-700 avant notre ère) ou le tout début de l’Âge du Fer (700-675 avant notre ère), succèdent des unités domestiques qui montrent l’emploi de techniques de construction et d’aménagement domestique divers et parfois nouveaux.
Lattara1

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutece - dans Les Gaulois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin