Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 07:17

Une borne militaire ou milliaire (latin : milliarium) tire son nom de la mesure romaine le mille (1000 pas : 1480 ml. Le monde Romain dont les voies sont un phénomène essentiel a  livré, jusqu’à présent, environ 4000 bornes (en Gaule : 600). La borne de Victorin est un bon exemple de cette documentation très précieuse à plusieurs titres : archéologie des voies, inscription gravée sur la borne...


   Histoire de la borne et intérêts archéologiques


Mise au jour en avril 1822 près du Craon de Birmont (9 km au nord de Reims), lors de travaux de voirie au bord de la route de Vervins, actuelle N. 366 et déjà connu comme voie romaine vers Bavay, elle semble bien avoir été découverte en place sans réemploi depuis l’Antiquité. Les bornes romaines étaient parfois réutilisées pour faire des sarcophages ou des calvaires. La non réutilisation de la borne permet d’étudier sur le terrain sur des cartes les hypothèses concernant le bornage des voies, le point de départ en ville du décompte des distances (ici : 4 lieues) et la survivance dans le paysage de l’emplacement des bornes antiques : parcellaire, chemins, lieux-dits.

 

   La dédicace à l’Empereur : exploitation du texte gravé (épigraphie)


La facture est très médiocre, mais la lecture aisée après interprétation des abréviations et restitution de deux lettres abîmées à la ligne 5. Voici la traduction proposée : A l’Empereur César Marcus Piavonius Victorinus, pieux, heureux, invincible, auguste, grand pontife, consul revêtu de la puissance tribunitienne, père de la patrie, proconsul ; quatre lieues depuis la cité des Rèmes.

 

Cette titulature impériale et de formes courantes au IIIème siècle, elle perpétue l’idéologie impériale, pouvoir réel est donc divin, élaborée depuis Auguste.

Une mauvaise lecture du XIXe siècle (proconsules civilatis remorum) avait fait croire à certains que la cité avait à sa tête des proconsuls...

La distance depuis Reims est mentionnée en lieues, mesure gauloise officialisée au début du IIIème siècle (un lieu : 1,5 mille : 2222 ml. Phénomène fréquent sur les bornes surtout à l’époque de l’empire gaulois.

 

Victorin, empereur gaulois

 

Dans cette période troublée de l’autodétermination face à Rome, Victorin, d’abord associé à Postumus, a régné comme empereur de décembre 268 à début 270. C’est pendant cette courte période que la cité, pour faire preuve de son loyalisme envers l’empereur gaulois, lui a vraisemblablement dédié cette borne au bord d’une voie déjà construite certainement depuis le Ier siècle après J.-C.

0233.jpg

 

La borne est en pierre calcaire de l’Aisne. Cassée, elle fut restaurée en 1963.

 

Hauteur : 1700 mm

Largeur max : 600 mm

Epaisseur : 350 mm

Les lettres gravées ont une hauteur de 55 mm pour la première est de 45 mm pour les les autres lignes.

 

IMP CAES MAR

PIA VONIO VICTO

RINO PF IN AUG

PM TRIB P COS PP

PR OS CREM

            LIIII

 

IMPeratori CAESari MARco

PIA VONIO VICTO(RINO)

Pia Felici Invicto AUGusto

Pontifici Maxima TRIBunitia

Potestate ConSuli/Patri Patriae

PR [oc] OnSuli Civitate

REMorum

Leugae IIII

 

Source : Musée Historique Saint-Rémi à Reims

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutece - dans La Gaule Romaine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin