Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 07:22

La conversion de Clovis au catholicisme fut entière, et toute sa truste accepta le baptême avec une conviction sincère, même s’il resta toujours parmi ses élites un certain attachement affectif passé barbare. Mais c’était un temps où les évêques étaient dessins et des meneurs d’hommes. Le prestige de Saint Loup dissuada Attila de s’emparer de la ville de Troyes ; celui de Saint Rémi disposa Clovis au baptême ; celui de Saint Avit décida Sigismond à quitter l’arianisme, celui de Saint-Médard inclina Clotaire à la pénitence.0125.jpg

 

Clovis et l'Église

La générosité étant la première vertu du roi germanique, elle se traduit par le don aux églises de ressources royales. Terres et trésors sont systématiquement dilapidés pour montrer sa générosité à ses fidèles. L'expansion territoriale permet de perpétuer les donations. Le concile d'Orléans est l'occasion d'en assurer les diocèses.

Plusieurs vies de saint attribuent au roi l'édification de divers lieux de culte. Ainsi, dans la vie de saint Germier, évêque de Toulouse, est invité à la table du roi ; Germier réputé pour ses vertus, attire la curiosité. Le saint fait l'objet d'admiration et se voit accorder des terres à Ox ainsi que des trésors en or et en argent.

De même à Auch, l'évêque métropolitain Perpet va à la rencontre de Clovis lorsque celui-ci est en approche de la ville pour lui donner le pain et le vin. En récompense, le roi offre la cité au saint, avec ses faubourgs et églises, ainsi que sa tunique et son manteau de guerre à l'église Sainte-Marie. Il se voit en outre offrir un trésor en or et l'église royale de Saint-Pierre-de-Vic.

Clovis se rend à Tournai pour rencontrer saint Éleuthère, qui devine un pêché du roi survenu après son baptême. Clovis nie les faits et demande à ce que l'évêque prie pour lui. Le lendemain, l'évêque reçoit une illumination lui communiquant la faute de Clovis, qui est alors pardonné. Saint Éleuthère se voit alors remettre un don pour son église.

Clovis est guéri miraculeusement d'une maladie par saint Séverin, abbé de Saint-Maurice en Valais. En remerciement, le roi lui offre de l'argent à distribuer aux pauvres et la libération des détenus. De là viendrait l'édification de l'église Saint-Séverin de Paris.

Hincmar de Reims écrit, vers 880 dans sa vita Remigii, que Clovis a accordé à l'évêque Remi plusieurs dons de domaines territoriaux répartis dans plusieurs provinces dont un terrain incluant Leuilly et Coucy, par l'intermédiaire d'une charte. Leuilly a été attribué à Ricuin en 843, partisan du roi Charles le Chauve. En 845, pour forcer Ricuin à restituer Leuilly au patrimoine de Reims, un faux testament de l'évêque Remi est présenté au roi Charles le Chauve.

Au XIè siècle, l'hagiographie de Léonard de Noblac prétend que Clovis parraine Léonard lors de son baptême, que le saint se voit accorder la libération de prisonnier qu'il visite et le don d'un évêché. Léonard quitte le roi pour se rendre dans la forêt de Pauvain en Limousin. Clovis accorde alors à Léonard par un acte officiel un domaine dans la forêt où fut fondée l'église de Saint-Léonard-de-Noblat.


Les fils de Clovis et l'Église

À la mort de Clovis, le royaume fut partagé entre ses quatre fils. Puis, après les disparitions successives de ceux-ci, c’est Clotaire qui devint l’unique héritier du royaume de France. Le règne de Clotaire Ier fut le temps du grand épanouissement monastique de la Gaule. Ce roi fonda lui-même l’abbaye Sainte-Marie de Soissons, à titre de sépulture de Saint-Médard avant d’être celle des rois mérovingiens. Durant dernières années de son règne, alors qu’il allait guerroyer contre Chramne, Clotaire s’arrêta auprès de deux ermites, Fraimbault et Constantin, installés dans une forêt du Maine. Cette halte montre que le roi les connaissait déjà de réputation. Et sans doute d’une réputation prophétique ; car il demanda à Fraimbalt s’il remporterait la victoire ; sur l’affirmation de l’ermite, il poursuivit son chemin. Au retour, il passa par les mêmes lieux, et annonça à Fraimbault qui lui faisait dont du domaine de Javron, au nord de l’actuel département de la Mayenne. On n’y bâtit ensuite un monastère qui fut un prieuré de Saint-Julien de Tours. Mais, tandis que Clotaire reprenait la route de Paris, un clerc lui a apprit que, non loin de là, en un lieu appelé Céaucé, vivait un autre ermite, du nom d’Eriné, auprès d’un oratoire qu’il avait bâti de ses mains. Un tel personnage valait le détour. Le roi, séduit par l’ermite, lui attribua à son tour un domaine, sur lequel s’éleva bientôt un monastère dédié à Saint-Martin.

Auparavant, alors qu’il n’était que roi de Soissons, Clotaire avait fait donation du fond sur lequel fut édifié ensuite l’abbaye Saint-Pierre de Rouen, devenu ensuite Saint-Ouen. Mais aussi, il se chargea de continuer à Paris l’œuvre commencée par Childebert sur chaque rive de la Seine : les abbayes de Saint-Germain-des-Prés et de Saint-Germain-l’Auxerrois.0128

 

Source : Clovis et la naissance de la France, Patrick Périn ; Éd. Denoël _ Clotaire Ier, Ivan Gobry ; Éd. Pygmalion

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin