Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 01:21

  Au 1er août 12 avant Jésus Christ, Drusus, beau-fils d'Auguste et gouverneur de la Gaule, inaugure au confluent de la Saône et du Rhône un autel dédié à Rome et à Auguste.

 

  À cette cérémonie, il convie les représentants des Trois Gaules, qui célèbrent pour la première fois le culte impérial. Depuis lors, l'assemblée des Gaules se retrouve tous les ans à la même date autour d'un sanctuaire fédéral dont l'autel forme le principal monument.

  Lorsque Drusus consacre, sur les directives d'Auguste, l'autel des Trois Gaules, le recensement des biens et des hommes de ces régions, commencé en 28, vient de se terminer. La Gaule, qui a mal réagi à cette opération, est agitée. Avant de pertir à la conquête de la Germanie, Drusus doit calmer la population et s'efforcer de l'intégrer à la communauté romaine. Le meilleur moyen d'y parvenir est de rassembler les notables gaulois. La méthode expérimentée est l'introduction d'un nouveau culte : celui de Rome et d'Auguste, qui rassemblera dans une même ferveur et un même élan de fidélité à l'Empire les représentants des «Trois Gaules» : l'Aqitaine et les futures Lyonnaise et Belgique. C'est pour ce culte rendu dans un sanctuaire fédéral qu'est élevé l'autel impérial.

 

  C'est exactement à Condate, le territoire fédéral qui domine, face à Lugdunum (Lyon), lemonnaie-Autel de Lyonconfluent du Rhône et de la Saône, que se dresse le sanctuaire de Rome et d'Auguste. Le choix du lieu a été dicté par la situation de Lugdunum, à la jonction des trois provinces de la Gaule chevelue, et par son rôle de capitale du pays. L'autel qui n'a jamais été retrouvé, est connu par les monnaies antiques. Établi au sommet d'une terrasse à laquelle menaient deux larges rampes, il se présentait sous la forme d'un rectangle, entouré de deux hautes colonnes portant une statue de la victoire. Au monument sont ajoutées bientôt d'autres constructions qui font partie du même complexe religieux : ainsi un amphithéâtre où se déroulent les jeux qui accompagnent la tenue de l'assemblée annuelle.

  plan sanctuaire 1er

    Dans le sanctuaire fédéral, le culte est rendu à Auguste, puis à ses successeurs les empereurs régnants. Il est rendu aussi à Rome, déesse inventée par les États grecs d'Asie Mineure pour exprimer leur loyalisme envers leur nouveau maître. Aucun témoignage direct n'a été laissé par les auteurs anciens sur la forme même du culte. À côté des cérémonies liées à la réunion du conseil des Trois Gaules, il consiste probablement à célèbrer les anniversaires de la maison impériale et surtout celui de l'empereur. Des sacrifices exécutés sur l'autel font partie des rites.

  Ces cultes officiels n'empêchent pas la vénération d'anciens dieux gaulois : Cernunnos, Épona, Sucellus...

  Les divinités romaines sont assimilées aux dieux gaulois pour former le panthéon gallo-romain. Sous les images et noms de Mercure et de Mars, dieux les plus révérés, se cachent des divinités indigènes. C'est pourquoi ces dieux présentent de nouvelles fonctions, tel Mercure qui devient patron des commerçants... Hercule, Apollon et Vulcain jouissent aussi d'une grande popularité. 

   Le responsable du culte est le prêtre ou sacerdos de Rome et d'Auguste à l'autel du confluent. Désigné chaque année par ses pairs de l'assemblée des Trois Gaules, il estAmphitheatre 3-gaulesrééligible. Cette charge prestigieuse, qui comporte de nombreux honneurs, est assortie de lourdes contreparties financières. Au prêtre, nécessairement riche, incombe la construction de monuments. C'est le prêtre fédéral Caius Julius Rufus, par exemple, qui en 19, édifie l'amphithéâtre. Il revient également au prêtre d'organiser les jeux et de financer les combats de gladiateurs, dont le coût est très élevé.

  Dans sa fonction, le prêtre est aidé par divers assistants, parmi lesquels un administrateur et un gérant chargé de la caisse de l'assemblée des Trois Gaules. Celle-ci est sans doute alimentée par les cités ou les peuples.

 

  L'assemblée des Gaules n'est pas une création. Elle existait avant la conquête romaine, et se doublait alors d'un autre assemblée, annuelle, celle des druides, chargés des affaires religieuses mais aussi des matières profanes comme les querelles publiques et privées.

  Le conseil des Gaules, convoqué à partir d'Auguste, est formé quant à lui des représentants ou légats de soixante cités ou peuples, désignés parmi les anciens magistrats ou les décurions. Ils sont plusieurs centaines à se retrouver ainsi, jusqu'au milieu du IIIè siècle, le er août de chaque année à Condate. Tout en remplissant ses obligations religieuses envers Rome et Auguste et en démontrant la loyauté du pays à l'Empire, l'institution se préoccupe des intérêts des trois provinces. À plusieurs reprises, elle joue un rôle politique. En demandant l'admission des Gaulois au sénat en 48; en envoyant un orateur gaulois féliciter Néron après la disparition d'Agripine...

  En se présentant ainsi comme l'intermédiaire entre les habitants des Trois Gaules et l'empereur romain, cette assemblée, dont on a pu dire qu'elle était le premier parlement français, a contribué à éveiller la conscience d'une identité nationale.

 

Sources : Les grands événements de l'histoire de France, Larousse - Géographie de Strabon,Amédée Tardieu

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutece - dans La Gaule Romaine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin