Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 12:32

De la faute au crime , ou du crime à la faute , est ce la mise à mort ?

A de nombreuses questions de lecteurs , nous répondons ceci :

Le Cercle est né en 2009 d'un mouvement de révolte , lorsque le "génie" de Jeff Koons, ancien trader proclamé artiste par des snobs (=sine nobilitate ), s"est étalé à Versailles, et qu'en même temps la Comédie Française affichait des mises en scène qui , sous prétexte de modernité, dénaturaient l'esprit des oeuvres ; ces "relectures" et "créations "n'étaient pas anodines, elles étaient insidieuses. Nous nous sommes souvenus de la tempête que soulevaient les représentations de "Hernani " : les Français étaient alors intellectuellement vifs et physiquement réactifs. D'où notre nom.

Nous nous manifestons, nous même ou comme relais, chaque fois qu'un élément de notre identité est menacé, le plus souvent par ce qu'on appelle les instances dirigeantes. Car l'Etat, après Napoléon III et Prosper Mérimée, n' a accordé que très peu d'interêt à la Culture, hormis pendant la présence d'André Malraux.

Il réserve son souci à l'éducation dite nationale, qui aurait dû rester instruction publique, mais il le fait mal.

Ni la maîtrise de notre langue, qui devrait donner le goût de la lecture, donc de notre littérature, ni l'enseignement intégral de l'histoire de France, outil majeur pour l'intelligence de notre pays, ne sont assurés. Ils rejoignent aux oubliettes le latin, qui était une école de logique autant que les mathémétiques. Cela est une faute politique et un crime contre notre identité.

Pire, l'Etat actuel se désengage de sa responsabilité régalienne quant au patrimoine et la culture, par la faute de ceux qui sont censés l'incarner, pour la plupart des élus. On ne peut que constater, entre colère et consternantion, que la plupart d'entre eux ne leur porte que tres peu, sinon aucun intérêt; les autres d'ailleurs se laissent avaler par la prédominance de l'économie, qui a supplanté la politique, celle du sens noble du terme, et semblent ne considérer la culture que comme un joujou coûteux; certains par vacuité sont influencés par des lobbies du "moderne". Voyez les colonnes de Buren, auxquelles les touristes étrangers ne portent aucune attention, et dont la restauration a consommé des fonds qui auraient pu connaitre meilleure utilisation.

Quant au véritable patrimoine, ce serait, aux dernières nouvelles, la bague au doigt que l'on peut vendre, quand on a été tres dépensier, pour payer ses dettes. L'affaire, on peut employer ce mot, du célèbre Hôtel (ministere) de la Marine en est le révélateur. Les monuments ne défilent pas, mais ceux que leur sabordage révolte pourraient le faire tantôt ...

Alors les Français de coeur réagissent, et vigoureusement; des associations de défense de monuments célèbres ou de sites en péril se sont constituées, qui recueillent chacune pour sa cause des milliers de signatures; elles sont répertoriées dans notre blog. Mais aussi un tres grand nombre d'associations locales, dont les bénévoles, de leurs deniers et à mains nues, sauvent ou reconstruisent un donjon, un lavoir, une halle, un petit musée.L'émission "Des racines et des ailes" leur rend parfois, donc pas assez souvent, hommage. De petites communes s'endettent, apres consultation des habitants, pour restaurer leur église; trois mille en France seraient menacées. N'est ce pas là une extraordinaire preuve de l'amour porté au "petit pays ", donc à son pays ?

D'autres associations oeuvrent pour la langue française et la francophonie; en Russie, en Roumanie, au Canada, au Mexique le Français est aimé, étudié, respecté, plus que sur notre sol à certains égards. On y demande des livres en français, alors que nos adolescents se pétrifient devant leur console de jeux. Curieusement, les autorités ne réagissent pas, quand les lycées français à l'étranger manquent de moyens. Vous connaissez la phrase "C'est pire qu'un crime, c'est une faute "

Pourtant le rayonnement de la France, étouffé dans le magma du mondialisme, pourrait retouver son essor avec un renouveau de notre culture.

Réussirons nous à persuader les Français, préoccupés par la décadence actuelle, qu'il est grand temps de considérer notre culture et notre identité comme des enjeux politiques ?

Vous savez bien : on entreprend par passion, et les chants desespérés sont les chants les plus beaux.

Mais je pense comme Jean Raspail qu'une communauté de la pérennité française est en cours de rassemblement, et prendra de l'extension. Il est impensable que les Russes, ou les Allemands, dont le patrimoine avait été, pour des raisons différentes, presque entièrement détruit, l'aient ressuscité magnifiquement, et que nous Français restions amorphes, face à l'incurie de nos gouvernements. Evidemment il faut une volonté politique pour libérer des fonds : quand après la chute du mur de Berlin il a fallu reconstruire Dresde et bien d'autres villes de l'Est, alors que la réunification coûtait tres cher à l'Allemagne de l'Ouest, le chantier a été ouvert. On sait quelles difficultés a connu la Russie après la perestroïka, et pourtant Leningrad redevenait Saint Petersbourg.

C'est une question de fierté et de dignité nationales.

Considérons les sommes colossales prévues pour de futurs stades monumentaux; si elles sont apportées partiellement par des fonds privés, pourquoi l'Etat, justement, n'exigerait il pas de riches entreprises francaises un même engagement pour notre patrimoine, qui pourrait mettre un terme à la polémique sur l'ISF ?

A-t-on idée, en ce temps de "sponsors "friands de publicité, du rôle que pourrait jouer un grand mécène français ?

D'ailleurs, la préservation des métiers d'art et la restauration de monuments anciens sont génératrices d'emplois; et les subventions accordées à des collectifs, ou hauts comités à objectifs incertains sinon nocifs, seraient mieux utilisées pour restructurer la présence culturelle française en Europe.

Nous l'affirmons : si notre pays ne retrouve pas ses racines, si il renie son identité, il ne sera plus qu'un territoire à occuper.

Il s'agit maintenant de la mort ou de la ressurection de notre civilisation.

Françoise Buy Rebaud

***

Ceux qui demandent à nous aider peuvent nous rejoindre comme membres, car "Hernani " est une association loi 1901, et ainsi prendre part à notre action.

Pas de cotisation fixe par ces temps difficiles , mais un don à la convenance de chacun .

Chèques à Association "Cercle Hernani " , 67 rue Beaulieu. Saint Just 42170 Saint Rambert

LCL agence 3700 , compte791035P

 

http://cerclehernani.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Lutece - dans Tribune Libre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin