Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 17:12

Signalés pour la première fois au milieu du IIème siècle, les Francs dont le nom signifie "hardis" ou "libres" sont une confédération de peuples germaniques installés sur les rives du rhin.
Originaires du nord de l'Europe, les Francs ne formaient donc pas, à l’origine, un peuple uni, mais étaient divisés en plusieurs tribus.
Les Francs étaient souvent enrolés par les romains, comme mercenaires dans leurs armées, et cela bien avant les les invasions germaniques du IVème siècle.
Ce peuple était avant tout un peuple de guerriers qui élisait un chef de guerre, nommé roi des Francs, qui exerçait son autorité sur son territoire. Tous se plaçaient alors sous son autorité.
.
"Les guerriers francs étaient extrêmement adroits au maniement des armes. En dehors de l'épée, du coutelas, du poignard, ils utilisaient la francisque, la framée et l’angon. La première leur servait à commencer le combat. C’était une hache à manche court, qu’ils jetaient sur l’ennemi en visant la figure. La framée était une lance en bois terminée par une pointe plate en fer. Quant à l’angon, javelot de fer dont la pointe était munie de crochets afin qu’elle pût s’attacher solidement, tantôt ils le lançaient au bout d’une corde et essayaient de tirer à eux celui qu’ils avaient atteint, tantôt, quand ils combattaient de près, ils le fichaient dans le bouclier de l’adversaire et, pesant de tout leur poids sur le bout qui pendait, ils forçaient l’ennemi à se découvrir et à s’offrir sans défense à leurs coups. »

Grégoire de Tours






                                            Guerriers Francs

Les attributs du guerrier Franc :
                                               
Lance : cette arme offensive (appelée aussi framée) dotée d’un embout de fer emmanché sur une hampe de bois devient un angon (petit javelot) quand sa pointe est munie de deux crochets redoutables. Ils se fichent profondément dans le bouclier qui est déséquilibré et oblige l’adversaire à se découvrir.

Francisque : hache de jet avec un côté en S et que le guerrier franc lance en la faisant tournoyer dans les airs afin d’atteindre sa cible (souvent le crâne de l’adversaire !) avec plus de force.

Scramasaxe : épée courte (60 cm), à un seul tranchant, souvent portée dans un fourreau avec un coutelas, c’est l’arme la plus fréquente du chef qui trouve, à travers elle, l’autorité qui lui est rattachée.

Epée longue : arme de poing à deux tranchants, elle est appelée spatha et se distingue de l’épée courte,  également à deux tranchants, appelé semispatha.
Bouclier : de bois ou de cuir, la bosse centrale ou cache-poing, appelée l’umbo, est souvent la seule partie retrouvée lors de fouilles archéologiques.

Fibule : cette épingle de métal ferme les vêtements sur l’épaule ou les rattachent entre eux. En bronze ou en fer, elle peut être incrustée de pierres ou de métaux précieux comme le sont les plaques-boucles.

Plaque-boucle : les plaques de ceinturon se composent d’une plaque et d’une contre-plaque. La qualité de ces éléments permet de déterminer le rang social de l’individu et donne un aperçu du haut degré de technicité des artisans mérovingiens. Pour fabriquer une plaque-boucle, l’orfèvre plaque une mince feuille d’or ou d’argent sur le métal. Puis, il incruste les fils d’argent ou de laiton dans des rainures incisées à la surface du métal. C’est la technique de la damasquinure. Inspiré de l’artisanat romain mais aussi du monde scandinave, le style mérovingien décline les décors animaliers, les motifs géométriques et les entrelacs. A partir du VIe siècle, les décors, symétriques, représentent souvent des animaux couplés ou affrontés.






   Au IIIème siècle, les Francs participent aux grandes invasions barbares (257), aux côtés d'autres peuples qui pénètrent dans l'Empire romain.
En 355, une armée franque s'empare de Cologne (allemagne). Une autre ravage la Toxandrie (actuel Brabant, région de Belgique). Elle est matée par le futur empereur Julien.
En 358, Julien offre un foedus* aux Francs qu'il avait stoppé, qui leur accorde le droit de s'installer en Toxandrie avec charge pour eux de défendre ce territoire.

Au moment de leur instalation sur les rives du Rhin, les Francs s'étaient séparés.
Les Francs restés sur la rive droite du fleuve sont appelés les Francs ripuaires, ceux qui franchirent le fleuve sont les Francs saliens.
Ce sont les Saliens qui obtinrent le statut de lète* au près de Rome.
 En 406, profitant du fait que le Rhin était gelé, plusieurs peuples germaniques (Vandales, Burgondes , Suèves, Alains) franchissent massivement le fleuve et envahissent la Gaule, malgré la résistance acharnée des garnisons de Francs saliens. Après avoir pillé la Gaule, les envahisseurs passent les Pyrénées en 409. Les Vandales franchiront le détroit de Gibraltar en 428, envahissant l'Afrique du Nord.

En 412, encouragé par les Romains, des Wisigoths s'établissent dans le sud de la Gaule.
Et en 413 ce sont les Burgondes qui s'installent entre la Suisse et le Rhône.

En 428, Clodion, le roi des Francs saliens apprend que le général romain Aetius a prélevé beaucoup de soldats des territoires du nord de la Gaule pour combattre ses ennemis les Wisigoths. Il en profite alors pour s'emparer de Tournai, de Cambrai et contrôle tout le pays des environs jusqu'à la Somme.
Mais en 431, le général Romain et son lieutenant Majorien attaquent à leur tour Clodion et reprennent les territoires annexés par les Francs. Clodion, qui n'est pas préparé à l'affrontement, est contraint de fuir et perd tout ce qu'il avait conquis sur l'Empire romain en deçà du Rhin. Cependant, conscient qu'il n'a pas les moyens militaires pour occuper à nouveau le territoire, Aetius préfère négocier la paix et conclut avec Clodion un fœdus* qui fait des Francs, des foederati* combattant pour Rome, et les autorise à s'installer dans l'Empire.

En 432, Tournai devient la capitale des Francs saliens.

Après vingt ans de règne, Clodion meurt vers l'an 448. Son fils Mérovée est reconnu chef par les Francs saliens.

* http://dossierstorique.over-blog.com/article-30063311.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de LUTECE
  • Le blog de LUTECE
  • : Petits dossiers sur des thèmes historiques simples mais serieux
  • Contact

Facebook

Retrouvez et devenez amis du Blog de Lutèce sur facebook

Recherche

English & Deutch versions

1348995815 United-Kingdom-flag1348995857 Germany-Flag

Site sélectionné par :

elu-sdj

Livres à lire sur le blog

Vercingétorix - Camille Jullian

L'oeuvre intégrale cliquez ici

  Essai sur la condition des Barbares - Eugène Léotard

Pour lire cliquez ici

 

Articles à venir

_ La borne militaire de l'Empereur Victorin